Georg Baselitz, la fureur de peindre

L'ŒIL

Le 1 mars 2006

Né en 1938, l’Allemand Georg Baselitz est probablement l’un des plus grands peintres d’aujourd’hui. En 1969, l’inversion de la figure dans ses toiles fait sa singularité et rend sa peinture immédiatement identifiable. Depuis, les personnages ou les animaux qu’il représente à l’envers obligent le spectateur à regarder l’œuvre au-delà de son thème, à se plonger exclusivement dans la matière, la couleur. Entre figuration et abstraction, l’art de Baselitz bouleverse ainsi les codes traditionnels. L’acte pictural prime sur le sujet qu’il se plaît à fragmenter, à violenter. Une incroyable énergie se dégage de sa peinture. C’est un art de chair et de sang, d’une grande expressivité.
Ses œuvres les plus célèbres sont assurément celles qui ont marqué les années 1960, de la Grande Nuit dans le seau aux peintures développant le thème du « type nouveau », autour de 1965, mettant en scène des hommes monumentaux (Les Grands Amis). Au même titre que Gerhard Richter, Baselitz est emblématique d’une nouvelle peinture figurative qui caractérise le tournant des années 1970. À partir de ces années-là, il développe également son œuvre gravée, autour des mêmes sujets. La puissance évocatrice de la couleur laisse la place à la force du trait, dans des œuvres tout aussi fortes.
Le Louisiana Museum conserve une vingtaine de peintures, sculptures, dessins et gravures de Baselitz. Après Sigmar Polke et Gerhard Richter, il était donc légitime que l’institution consacre à l’artiste une exposition. Si l’œuvre de Baselitz a fait l’objet en 1983 et 1993 – au sein du même musée – d’expositions thématiques ou ciblées sur une période, aucune rétrospective n’avait eu lieu au Danemark. L’exposition parcourt donc l’ensemble de la carrière du peintre, de 1960 aux œuvres les plus récentes. Soit 46 ans de carrière, magistralement retracées en 70 peintures et une cinquantaine de dessins.

« Baselitz painter », Louisiana Museum for Moderne Kunst, GI Strandvej 13, Humlebaek, Danemark, 10 février-5 juin.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°578 du 1 mars 2006, avec le titre suivant : Georg Baselitz, la fureur de peindre

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque