FRAC : juger sur pièces

Le FRAC Poitou-Charentes expose pour la première fois sa collection

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 1 juillet 1995

Pour la première fois cet été, le Fonds régional d’art contemporain (FRAC) Poitou-Charentes présente sa collection dans cinq lieux différents, à Poitiers et à Chauvigny. Une exposition qui veut montrer l’envergure muséale de cet ensemble, dans l’attente d’une présentation permanente.

POITIERS - CHAUVIGNY - Créé dès 1983, le FRAC Poitou-Charentes comporte aujourd’hui une importante collection de quelque 450 œuvres de 200 artistes provenant de 25 pays dont 18 européens.

Si, à l’origine, sa politique d’acquisition s’est surtout tournée vers des pièces historiques, le Sur­réalisme et la peinture abstraite en particulier, tout en constituant dans le même temps un important fonds de photographies, le FRAC s’est engagé plus audacieusement en faveur de l’art actuel à partir de la fin des années quatre-vingt. Cet été, une sélection de 357 pièces de la collection, présentée dans cinq lieux simultanément suivant une répartition à la fois historique et thématique, permet de se faire une plus juste idée de cet ensemble.

L’architecture tourmentée du Musée Sainte-Croix de Poitiers accueille une réunion significative de pièces couvrant toutes les périodes d’acquisitions. La Boîte-en-valise de Marcel Duchamp, pièce mythique qui offre en miniature un vaste panorama de la création de l’artiste, constitue une entrée en matière de premier choix dans l’art du XXe siècle.

Les premières salles du musée s’ouvrent aux mouvements historiques présents dans la collection, de la mouvance surréaliste (André Masson, Henri Michaud) jusqu’à Joseph Beuys et Robert Filliou, en passant par les nouveaux réalistes (Raymond Hains, Jacques Mahé de la Villeglé, Mimmo Rotella et César) ou l’art conceptuel (Sol LeWitt, Victor Burgin). Les autres salles du musée offrent leurs espaces à des pièces beaucoup plus récentes (Pierre Joseph et Philippe Parreno, Xavier Veilhan…).

L’exposition du Confort Moderne regroupe un ensemble de pièces d’artistes qui mène des réflexions sur l’environnement, l’écologie, le recyclage, comme Vincent Shine, rarement présent dans les collections publiques. Une transition brutale s’effectue en entrant dans le cabinet de peintures. Présentées dans un déroutant accrochage dix-neuvième, les œuvres sont ironiquement cernées d’un côté par la Définition/Méthode n° 122 de Claude Rutault et, de l’autre, par soixante monochromes (photographiques !) de Jean-Louis Garnell.

Alors que quelques photographies sont exposées à l’Hôtel de Région, la suite de la collection se déploie à Chauvigny, à une vingtaine de kilomètres de Poitiers. Le château Harcourt, sur une thématique de la mémoire et du temps révolu, regroupe tout particulièrement une installation de Sarkis ainsi qu’une pièce de BasileBustamante, où bois et simili-cuir célèbrent le luxe. Les Bains-Douches accueillent "la collection à l’intérieur de la collection", une présentation par Martin Tupper de trente-quatre œuvres issues de la collection Yoon Ja et Paul Devautour.

Avec cettte exposition, le FRAC Poitou-Charentes démontre qu’il se situe aujourd’hui au seuil d’une mutation. Les espaces de l’Hôtel Saint-Simon qu’il occupe à Angou­lême, s’ils conviennent à des expositions temporaires, ne permettent pas de montrer de façon significative le fonds, alors même que la réserve se fait trop étroite. Mais surtout, la qualité et la cohérence de la collection – digne d’un musée – plaident, pour l’ouverture d’un espace de présentation permanente. Deux villes semblent pour le moment pressenties : Poitiers ou La Rochelle. Un choix qui devra être à la mesure du travail effectué depuis 1983.

COLLECTION, FIN XXe. Expositions jusqu’au 17 septembre 1995 :
Musée Sainte-Croix, 61 rue Saint-Simplicien, 86000 Poitiers. Ouvert du mardi au vendredi : 10h-12 h et 13h-17 h ; samedi et dimanche : 10h-12 h et 14h-18 h.
Le Confort Moderne, 185 Faubourg du Pont Neuf, 86000 Poitiers. Ouvert du mardi au samedi : 10h-12h et 14h-18h30 ; dimanche : 14h-18h30.
Hôtel de Région, 15 rue de l’Ancienne Comédie, 86000 Poitiers. Ouvert du lundi au vendredi : 8h-19h.
Les Bains-Douches, 4 rue de la Paix, 86300 Chauvigny. Ouvert du mardi au samedi : 10h-12h et 14h-18h30 ; dimanche : 14h et 18h30.
Château Harcourt, Cité médiévale, rue St-Pierre, 86300 Chauvigny. Ouvert du mardi au samedi : 10h-12h et 14h-18h30 ; dimanche : 14h-18h30.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°16 du 1 juillet 1995, avec le titre suivant : FRAC : juger sur pièces

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque