Festival Tiepolo à New York

Peintures au Metropolitan et dessins à la Pierpont Morgan Library

Le Journal des Arts

Le 5 novembre 2009

Après Würzburg et Venise en 1996, New York célébre à son tour le tricentenaire de la naissance de Giambattista Tiepolo. Le Metro­politan Museum of Art accueille la rétrospective présentée à l’automne à la Ca’Rez­zonico, dans une version partiellement remaniée, et propose en parallèle deux expositions consacrées à Gian­domenico Tiepolo et aux estampes vénitiennes. De son côté, la Pierpont Morgan Library a rassemblé une centaine de dessins de Tiepolo et de son cercle provenant des collections américaines.

NEW YORK (de notre corrrespondant) - Après avoir remporté un éclatant succès à Venise, la rétrospective Tiepolo franchit l’Atlan­tique pour être exposée au Metropolitan Museum de New York, dont la collection d’œuvres du peintre vénitien est l’une des premières au monde. Elle se compose en effet d’une centaine de dessins, de huit peintures et d’un ensemble de treize fresques monochromes provenant du Pa­laz­zo Valle-Marchesini-Sala à Vicenze, dont la plupart ont été exécutées par son atelier. La salle Tiepolo, inaugurée en 1978, a d’ailleurs été entièrement rénovée en 1995 (lire le JdA n° 18, octobre 1995).

La rétrospective de la Ca’Rezzonico a été sensiblement remaniée pour sa présentation américaine. Les fresques des plafonds du palais vénitien sont naturellement restées sur place, comme les monumentales compositions du Palazzo Sani. En outre, plusieurs pièces ont été considérées comme étant "trop fragiles pour voyager" ; c’est notamment le cas du portrait de Daniele IV Dolfin, de Moïse sauvé des eaux (National Gallery of Scotland), de l’autel de l’Éducation de la Vierge de l’église S. Maria della Consolazione – un manque largement compensé par le prêt de l’autel des Gesuati –, et de l’Agonie dans le jardin (Kunsthalle de Hambourg), "remplacée" par la Couronne d’épines de San Alvise.

Livres, estampes, gravures…
Comme à Venise, le Met réunira sept des dix Histoires romaines peintes pour la Ca’Dolfin vers 1728, grâce aux quatre prêts de l’Ermitage qui viendront compléter les trois toiles que possède le musée new-yorkais. De même, les cinq tableaux de la Ca’Barbaro seront visibles, ainsi que plusieurs études à l’huile des fresques de la Résidence de Würzburg et du Palais royal de Madrid. Seront également présents le cycle de Renaud et Armide (Art Institute de Chicago), la magnifique Immaculée Conception du Prado, laMort de Hyacinthe (Fondation Thyssen)… Les séries de gravures I Capricci et Scherzi di Fantasia, qui n’étaient mystérieusement pas exposées à Venise, viendront conclure la rétrospective. En complément, le musée a également rassemblé 100 estampes, 85 dessins et 8 peintures de Giandomenico Tiepolo (1727-1804), tous conservés au Met, ainsi qu’une sélection de "Livres et estampes vénitiennes à l’époque de Tiepolo". Enfin, plus de 125 dessins, pour la plupart de Giambattista, mais aussi de la main de Giandomenico et Lorenzo Tie­polo, de Sebastiano Ricci et Giam­battista Piazzetta, seront exposés à la Pierpont Morgan Library. Vingt-cinq dessins de Canaletto, Guardi, Fonte­basso et Piranèse choisis dans les collections de la bibliothèque les accompagneront.

GIAMBATTISTA TIEPOLO : 1696-1770, 25 janvier-27 avril, Metropolitan Museum of Art, New York, tél. 212-879 5500, tlj sauf lundi 9h30-17h15, ven. et sam. 9h30-20h45.
TIEPOLO ET SON CERCLE : DESSINS DES COLLECTIONS AMÉRICAINES, 17 janvier-13 avril, Pierpont Morgan Library, 29 East 36th Street at Madison Avenue, New York, tél. 212-685 0008, tlj sauf lundi et jours fériés 10h30-17h, sam. 10h30-18h, dim. 12h-18h.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°32 du 1 janvier 1997, avec le titre suivant : Festival Tiepolo à New York

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque