Enfants de Molinier

Par Bénédicte Ramade · L'ŒIL

Le 1 novembre 2005 - 270 mots

Si Pierre Molinier (1900-1976) a passé la plus grande partie de sa vie à Bordeaux, c’est bien tardivement que la ville et son musée des Beaux-Arts lui rendent hommage. L’exposition rassemble ainsi une série de photomontages intitulés Le Chaman et ses Créatures mais aussi des toiles et des œuvres sur papier des années 1960. L’occasion est donnée d’admirer les postures fétichistes de Molinier, les circonvolutions de jambes magnifiées par les résilles de bas graphiques et les visages de poupées fardées. L’androgynie est au cœur de son œuvre atypique, apparemment décalée mais totalement cohérente dans une histoire de l’art qui a vu surgir ce sujet depuis l’Antiquité en passant par les maniéristes du XVIe jusqu’à l’emblématique Duchamp.
Le parcours de « Jeux de miroirs » ne remonte pas aux confins de l’hermaphrodisme mais offre une mise en perspective judicieuse de Molinier. Précédée par Duchamp, son alias féminin Rrose Sélavy et Lucy Schwob devenue l’unisexe Claude Cahun en 1919, la figure décadente et impudique de Molinier balise l’arrivée des performers, l’avènement de l’art corporel à la fin des années 1960. L’exposition en fait une de ses thèses principales tout en offrant une filiation contemporaine au maître. Nombreux sont les artistes à relayer aujourd’hui cette question des genres, du déterminisme sexuel, de la morale. Alberto Sorbelli ne tapine-t-il pas dans les galeries du Louvre (cf. L’Œil n° 572) ? Une visite d’un siècle particulièrement riche en transgressions qui ne laissera personne indifférent.

« Pierre Molinier, jeux de miroirs », BORDEAUX (33), galerie des Beaux-Arts, place du Colonel Raynal, tél. 05 56 10 20 56, jusqu’au 20 novembre, catalogue aux éditions Le Festin, 25 euros.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°574 du 1 novembre 2005, avec le titre suivant : Enfants de Molinier

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque