Vendredi 14 décembre 2018

musée

Dürer et Goerg face à L’Apocalypse

L'ŒIL

Le 1 mai 2000 - 270 mots

Le millénarisme frapperait-il encore ? On ne compte plus les expositions sur la représentation du temps à travers les siècles. N’échappant pas à la règle, le Musée de Gravelines a cependant organisé une confrontation originale entre le graveur de la Renaissance Albrecht Dürer et l’expressionniste Édouard Goerg. Ces deux artistes ont illustré les révélations de saint Jean, prédisant les terreurs de la fin du monde, à un moment où leur propre société était en crise. Dürer réalise en 1498, à 27 ans, un cycle de 14 gravures sur bois. L’Apocalypse, premier de ses trois grands livres illustrés, est conçu et édité pour la première fois sans aide financière extérieure. Contrairement à la tradition médiévale, Dürer ne mélange pas l’écrit à l’image ; l’illustration sera au recto, le texte au verso. Apportant un souffle nouveau aux arts graphiques, Dürer donne avec ce livre un nouveau statut à la gravure ; elle est une œuvre en soi. Cette réalisation intervient alors que la fin du XVe siècle est marquée par le développement d’une foi intense. Les désastres, guerres et épidémies se multiplient et sont considérés comme des éléments annonciateurs de la fin du monde. Goerg, auteur de nombreuses illustrations de livres dont Les Fleurs du Mal de Baudelaire et L’Enfer de Dante, illustre L’Apocalypse en 1945. 20 lithographies, réminiscences de ces années noires, montrent l’homme désemparé dans son univers, entouré de forces maléfiques mais aussi ennemi de lui-même. Que ce soit en 1498,
en 1945 ou en l’an 2000, la Bête de l’Apocalypse revient sans cesse hanter l’esprit de l’être humain.

GRAVELINES, Musée du Dessin et de l’Estampe originale, jusqu’au 4 juin.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°516 du 1 mai 2000, avec le titre suivant : Dürer et Goerg face à L’Apocalypse

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque