Dimanche 21 octobre 2018

Coup de vent !

L'ŒIL

Le 23 avril 2008 - 250 mots

Il y a « du vent dans les branches » au jardin du Luxembourg pour cette 9e édition d’Artsénat. Chantal Mennesson, présidente de la biennale d’Issy, a eu carte blanche pour concevoir l’exposition répartie en différents lieux entre le jardin et l’orangerie du Sénat.

C’est la diversité de la création qu’elle a souhaitée mettre en avant : les sculptures en bronze de Guy Ferrer s’insurgent contre le fanatisme religieux, l’humour décalé des installations plastiques de Christophe Dalecki, « les plantastiques » comme il les surnomme, nous alerte sur les menaces écologiques.
Dans l’orangerie, parmi les vingt-deux artistes exposés, les céramiques de Philippe Borderieux cherchent à restituer les formes d’une nature ravagée par le feu. D’autres thèmes sont évoqués dans les petites histoires racontées par les sculptures en verre de Philippe Favier. Stéphane Pencréac’h, quant à lui, s’intéresse aux souvenirs d’enfance dans des peintures qui font écho à sa sculpture, La Source, d’où jaillit un écoulement permanent incarnant l’inspiration de l’artiste.
Le vent de liberté est tel qu’il nous est parfois difficile de trouver un véritable fil conducteur reliant les œuvres exposées. Dans ce joyeux pêle-mêle s’impose la présence de Robert Combas comme invité d’honneur de l’Orangerie : le chef de file de la Figuration libre revient avec un graphisme primitif intense tatouant la toile de son fameux trait continu.

Voir

« Du vent dans les branches », Artsénat 2008, orangerie du Sénat, du 17 mai au 15 juin 2008 et le jardin du Luxembourg du 17 mai au 21 septembre 2008.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°602 du 1 mai 2008, avec le titre suivant : Coup de vent !

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque