Samedi 24 février 2018

Anges ou héros ?

Par Anouchka Roggeman · L'ŒIL

Le 23 février 2010

Quel est le point commun entre la cape de Superman et les ailes d’un ange ? En référence à l’archange saint Michel, le Scriptorial d’Avranches (qui abrite les manuscrits du Mont-Saint-Michel) consacre une exposition aux anges et aux superhéros dans la bande dessinée.

« Nous avons cherché à faire dialoguer ces deux figures, à montrer comment les illustrateurs s’inspirent des anges pour créer certains superhéros. Différents dans leur représentation, ils posent tous deux la question du devenir de l’humanité en luttant contre les forces du mal. »
 
À côté de Superman, de Batman, des X-Men, l’exposition, qui comprend plus de deux cents planches, présente aussi des figures moins connues. Ce sont par exemple les héros de Clamp, le célèbre collectif féminin d’auteurs de mangas. C’est aussi Fantax (Marcel Navarro), l’un des premiers héros costumés publiés dans la presse française en 1946 qui, comme Superman, porte un collant, une cape, cache sa véritable identité et lutte contre les gangsters. On croise aussi Crazyman (Baudoin), stéréotype ultime du super-héros, qui vit une crise existentielle parce qu’il sauvait un chat le 11 septembre 2001, et n’a pas pu sauver l’humanité.
 
Coup de cœur des commissaires, la bande dessinée de Muriel Blandeau et Philippe Foerster Monstrueuse parade met en scène un petit garçon qui rêve de devenir un ange, et dont le rêve se réalise.

Voir

« Anges et Superhéros dans la bande dessinée », Scriptorial d’Avranches, musée des Manuscrits du mont Saint-Michel, place d’Estouville, Avranches (50), www.scriptorial.fr, jusqu’au 30 mai 2010.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°622 du 1 mars 2010, avec le titre suivant : Anges ou héros ?

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque