Dimanche 18 novembre 2018

Andy Goldsworthy

L'ŒIL

Le 1 février 2003 - 260 mots

Andy Goldsworthy présente actuellement aux États-Unis un projet sans précédent dans son parcours, développé pour trois musées sur trois sites différents.

Initié par le Des Moines Art Center (Iowa) en juillet 2002, ce projet au long cours est aujourd’hui accueilli par le Neuberger Museum of Art, à Purchase (état de New York), avant d’aboutir au Museum of Contemporary Art de San Diego. L’Anglais Andy Goldsworthy, quarante-six ans, est depuis vingt ans l’un des tenants d’une pratique héritée de l’art conceptuel et du land art qui trouve dans la nature son matériau et son terrain d’action. Avec des morceaux de bois, des pierres ou d’autres éléments naturels, il réalise, sur le site même de leur découverte, des sculptures éphémères et les photographie.
Le projet exposé ici, intitulé Trois Cairns, s’inscrit dans trois types de paysages américains très distincts : la côte Est, le Middle West et la côte Ouest. À proximité de chacun des musées qui accueillent l’exposition, Goldsworthy a construit trois cairns permanents en pierre. Leur font écho trois cairns temporaires dont il ne reste que des photographies. Deux, élevés sur des plages de la côte Est et de la côte Ouest, furent abandonnés à l’érosion des marées. Le troisième fut livré aux flammes d’un feu de prairie. Chaque destruction, photographiée tout au long d’une journée, joue de la course du soleil et de la lumière changeante comme métaphores d’un cycle de vie, de mort et de régénération.

PURCHASE (NEW YORK), The Neuberger Museum of Art Purchase College, 735 Anderson Hill Road, tel. 001 914 251 6100, 26 janvier-13 avril.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°544 du 1 février 2003, avec le titre suivant : Andy Goldsworthy

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque