Dimanche 19 janvier 2020

Dossier

Une photo engagée

L’effet Grand Palais qui a tant réussi à la Fiac profitera-t-il aussi à Paris Photo qui quitte les espaces confinés du Carrousel du Louvre pour la grande nef prestigieuse, entre Seine et Champs-Élysées ? Sur le papier, Paris Photo part avec un capital plus important encore. Malgré la jeunesse de l’événement (quinze ans), la foire a non seulement pu s’imposer tout en haut des salons dédiés à la photo, mais aussi créer, dans son sillage, un ensemble de manifestations à Paris dans les galeries, musées et maisons de ventes.
À changement d’échelle, nouvelle direction. L’ancien directeur de l’agence Magnum à Paris, Julien Frydman, a pris la place de Guillaume Piens, qui n’avait pourtant pas démérité. S’il dispose, avec le Grand Palais, de plus d’atouts que son prédécesseur, il ne maîtrise pas pour autant la variable la plus importante : l’appétit des acheteurs.


Autres dossiers

Voir tous les dossiers
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque