Dimanche 19 janvier 2020

Dossier

Spécial Fiac

La 38e édition de la Fiac a dû pousser les murs du Grand Palais, à Paris, pour accueillir plus de galeries en raison de l’indisponibilité de la Cour carrée du Louvre pour cause de travaux. Creusant le sillon de l’international, la foire a été contrainte de laisser sur le carreau quelques exposants français, au détriment des artistes émergents moins représentés. Paradoxe, qui n’en est pourtant pas un, les artistes « installés » ont un rapport ambivalent avec la manifestation. La programmation « Hors les murs », la multiplication des foires « off », la présentation des candidats au prix Marcel-Duchamp 2011 en font un événement phare au rayonnement indiscutable. Ce rendez-vous annuel est l’occasion de faire le point avec Alain Quemin, professeur de sociologie, sur la notoriété des artistes français à l’étranger. Ainsi que sur le nouveau talent de producteur que doivent déployer les galeristes.


Autres dossiers

Voir tous les dossiers
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque