Vendredi 23 février 2018

Dossier

Livres d’art : premières révisions

De longue tradition, la fin de l’année était la période que les éditeurs réservaient à leurs plus beaux livres, tels les grands crus que l’on débouche lors des soirées de réveillon. Force est de constater que 1997 n’apparaîtra pas comme un grand millésime. La crise économique, la baisse des ventes, plus nette encore pour les ouvrages coûteux, ont plongé les maisons dans le désarroi. Dans la précipitation parfois, elles ont annulé ou reporté des publications, multiplié les éditions bon marché et republié des “best sellers”?. Les choix des directeurs éditoriaux se heurtent davantage aux critères des financiers. L’hypothèse envisagée par certains éditeurs de se retirer du “Mai du livre d’art”?, deuxième temps fort de la vente de ces ouvrages en France, augure mal de 1998. L’édition peine encore à conjuguer rentabilité, originalité du propos, qualité du texte et de l’iconographie. Voici une première sélection d’ouvrages. Notre prochain numéro en présentera d’autres ainsi qu’un choix de cédéroms.


Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque