Mardi 25 septembre 2018

Deux œuvres inspirées du Printemps arabe ont été retirées de la foire internationale de Dubaï

Par Chloé Da Fonseca · lejournaldesarts.fr

Le 26 mars 2012 - 375 mots

DUBAI (ÉMIRATS ARABES UNIS) [26.03.12] – Le Printemps arabe inquièterait-il les monarchies du golfe persique ? Deux œuvres inspirées des révolutions de 2011 ont été retirées de l’exposition de la foire internationale d’art contemporain de Dubaï par les autorités émiraties. PAR CHLOÉ DA FONSECA

Ces deux œuvres faisaient partie des pièces maîtresses de la galerie Artspace, établie à Dubaï. Réalisé par le peintre lybien Shadi Al Zaqzouq, After washing représente une manifestante tenant un slip d’homme sur lequel est inscrit le mot « dégage », message à l’attention de l’ancien président égyptien Hosni Moubarak. La seconde œuvre censurée est une peinture du Marocain Zakaria Ramhani, You were my only love, qui retrace l’histoire d’une jeune manifestante égyptienne qui avait été déshabillée, traînée à terre et battue par des soldats lors des émeutes de la place Tahrir.

« Nous les avons décrochées parce que la sécurité est venue et a dit que le cheikh Mohammed allait venir », explique Sossy Dikijian, directrice artistique de la galerie Artspace, relayée par TheNational.ae. « Après que le cheikh Mohammed soit parti nous avons remis l’œuvre de Ramhani, mais la sécurité est revenue et a dit que d’autres cheikh allaient encore venir et que s’ils voyaient ce tableau, cela pourrait poser problème, qu’ils pourraient être offensés ».

Un porte-parole de la foire de Dubaï a déclaré que « quand il y a des visites royales […], il y a un protocole à suivre. Chaque année, avant l’ouverture, le contenu des expositions de la foire est examiné par les responsables qui peuvent alors suggérer qu’un certain nombre de pièces ne sont pas en harmonie avec les valeurs sociales et culturelles des Émirats arabes unis ».

Outre ces deux tableaux, deux autres œuvres ont été retirées de la foire : une statue du Libanais Nadim Karim représentant un homme nu et une peinture de l’Iranien Khoro Hassan Zadah jugée « offensante pour l’imam Ali » selon la galerie représentant l’artiste. La première œuvre portant atteinte à la pudeur et la seconde pouvant entraîner une riposte iranienne, elles ont été retirées pour des « raisons morales ou religieuses », selon Libération.fr.

La sixième édition de la foire internationale d’art contemporain de Dubaï a eu lieu du 21 au 24 mars 2012. Ayant accueilli 75 galeries originaires de 32 pays, il s’agit de la foire d’art contemporain la plus importante du Proche-Orient.

Légende des photos :

Les deux oeuvres censurées :
- Shadi Alzaqzouq, After Washing, huile sur toile, 60x60, 2011 - © Photo : Courtesy Shadi Alzaqzouq
- Zakaria Ramhani, You were my only love, 2011 - © Photo : courtesy Zakaria Ramhani

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque