Dimanche 21 octobre 2018

Des artistes au procès de Mikhaïl Khodorkovsky pour dénoncer une mascarade judiciaire

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 22 septembre 2009 - 310 mots

MOSCOU (RUSSIE) [22.09.09] – Le deuxième procès de l’ancien PDG de la société Youkos Mikhaïl Khodorkovsky est l’occasion pour un collectif d’artistes de dépeindre les mauvais côtés de la justice russe.

Depuis juin 2009, 35 artistes ont assisté au second procès de Mikhaïl Khodorkovsky ouvert en mars 2009. Présents chacun à leur tour à la cour de justice du district de Khamovnichesky à Moscou, ils ont produit plus de 400 dessins, portraits et caricatures des principaux acteurs du procès de l’oligarque déchu.

Selon le Moscow Times, un groupe de défense des droits de l’homme issu du musée Andrei Sakharov, en collaboration avec une des plus grandes agences web du pays, Sergueï Kuzetsov Content Group, a invité des artistes à dessiner les audiences et les plaidoiries du procès. Les dessins ont ensuite fait l’objet d’une compétition en ligne puis d’une exposition à la Maison Centrale des Artistes à Moscou.

Officiellement, il s’agit de faire revivre la tradition du dessin judiciaire russe, qui prend ses racines dans les procès des révolutionnaires anti-tsaristes de la fin du XIXe siècle.

A travers l’étude des dessins, il s’avère qu’aucun des artistes n’a pris le parti de l’accusation. Les caricatures dépeignent un accusé amaigri, un juge profondément ennuyé, des procureurs imbus d’eux-mêmes.

Une des artistes participantes, Zlata Ponirovskaya, explique que la compétition a été organisée sans la participation de Khodorkovsky ou de ses avocats, mais ajoute que « si aucun des participants ne s’est mis du côté de l’accusation, c’est que 100% des artistes considèrent que ce procès est une mascarade » .

L’exposition des dessins du procès a ouvert le 15 septembre et se terminera le 28 septembre 2009 à la Maison Centrale des Artistes à Moscou.
Le procès de Mikhaïl Khodorkovsky et de son co-accusé Platon Lebedev est encore en cours. Les deux hommes risquent jusqu'à 27 ans de réclusion pour détournement de fonds.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque