Déménagement des Archives, le ballet des camions commence

Par Thomas Bizien · lejournaldesarts.fr

Le 24 mai 2012 - 241 mots

PARIS [24.05.12] – Le transfert d'une partie des fonds des Archives du Marais et de Fontainebleau vers le site de Pierrefitte-sur-seine vient d'être lancé.

Top départ pour le plus grand déménagement patrimonial de la France depuis l'après-guerre. 200 kilomètres linéaires d'archives s'apprêtent à rejoindre le bâtiment ultra-moderne de Pierrefitte-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis. Après sept longues années de préparation et malgré la grogne d’une partie des salariés, un ballet de camion s'apprête à y emménager des milliers de cartons, trop à l’étroit dans les sites historiques de l’hôtel de Soubise et de Fontainebleau. Au long des 18 mois nécessaires au déménagement, la plupart des documents postérieurs à la révolution française iront rejoindre les 220 magasins de stockage de Pierrefitte, désormais plus grand centre d'archives d'Europe.

« C’est historique » s’enthousiasme Agnès Magnien, la directrice des Archives nationales, citée par l'AFP. « Cela fait 20 ans que l'on attendait des kilomètres linéaires en plus ». L'espace libéré devrait permettre à l'institution de procéder à de nouvelles collectes, comme celle des minutes des notaires, interrompues faute de place dans les locaux existants. « Nous allons entrer dans les Archives du XXIe siècle », conclut la directrice des Archives.

Agnès Magnien assure enfin que les Archives ne sont pas menacées par la Maison de l'histoire de France, promise par Nicolas Sarkozy et prévue à l'horizon 2015. Mais si le projet devrait être abandonné, 55 kilomètres linéaires seraient alors disponibles sur le site de l’hôtel de Soubise.

Légende photo

Vue de l'Hôtel de Soubise qui accueille les Archives nationales - © Photo - 2011 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque