Découverte à Rome d’un quartier résidentiel antique avec thermes privés, maisons et entrepôts

Par Mathilde Recoing · lejournaldesarts.fr

Le 28 octobre 2013 - 336 mots

ROME (ITALIE) [28.10.13] - Le chantier du centre commercial dédié au prêt-à-porter, et soutenu par le géant espagnol Zara, a permis de mettre au jour les restes d’un ancien quartier romain lors de fouilles préventives le long de la Via del Tritone dans le centre ville.

Le quartier qui émerge des travaux de construction de la Rinascente, complexe dédié à la mode et au prêt-à-porter qui devrait voir le jour fin 2014, est une découverte archéologique d’envergure. Sur un site d’une étendue de près de 4 000 mètres carrés, situé entre la via del Tritone et la rue des deux abattoirs, il présente la physionomie classique des structures urbaines de la Rome impériale. Les vestiges comprennent des îlots d’habitation sur deux étages, un complexe d'entrepôts antiques et bâtiments de service, ainsi qu’une riche résidence privée. Elle possède ses propres bains et un décor de mosaïques de grande qualité, constituées de fines tesselles blanches et noires.

La découverte intervient après que, en 2011, les archéologues aient découvert les ruines de l'aqueduc Vergine, marquant la limite nord-est de la villa, de l'autre côté de la via del Tritone. Construit par Marcus Agrippa en 19 av. J.-C., et portant le nom de son prédécesseur Aqua Virgo, afin de servir le quartier du Champs de Mars, rénové et agrandi à la renaissance, il fournit encore 2 000 ans plus tard l’eau de la fontaine de Trévise.

Une réflexion est engagée afin d’intégrer au projet de magasin la préservation des ruines ainsi que leur visibilité, et malgré le souhait du groupe Zara d’une ouverture de la Rinascente pour le marché de Noël 2014, cette découverte risque de retarder la fin des travaux.

A Rome, chaque chantier réserve son lot de surprise : des probables vestiges de l’Athénée d’Hadrien, mis en lumière par les travaux de construction de la ligne C du métro sous la piazza Venezia, au temple de l’époque de Servius Tullus (VIIe s.) via Petroselli, les projets de construction font régulièrement émerger des pans d’histoire du sous-sol romain, complexifiant leur finalisation.

légende photo

Via del Tritone - vue du quartier résidentile antique - à Rome

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque