Un Japonais à Paris

Le Journal des Arts

Le 18 juillet 2007

PARIS - La Maison rouge, à Paris, rend hommage à l’artiste japonais Tetsumi Kudo (1935-1990), qui s’installa à Paris en 1962 et y développa toute son œuvre.

L’exposition rétrospective porte autant sur les performances de ses débuts que sur ses sculptures et installations, toujours promptes à dénoncer la violence faite à l’individu. Qualifiée de « transformatrice », son activité protéiforme emploie un vocabulaire hybride et parfois futuriste (mêlant lumière, objets usuels, cocons, débris organiques…) décrivant un homme en perpétuelle recomposition, en quête de renaissance face à un destin non maîtrisé. Ses étranges mises en scène de jardins sont aujourd’hui perçues comme la métaphore d’une interrogation écologique avant l’heure, en particulier quant à la pollution de la nature liée à une forme de « décomposition » progressive de l’homme.

« La montagne que nous cherchons est dans la serre », Maison rouge, 10, bd de la Bastille, 75012 Paris, tél. 01 40 01 08 81. Du 18 février au 13 mai.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°253 du 16 février 2007, avec le titre suivant : Un Japonais à Paris

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque