Vendredi 22 novembre 2019

Livre

Un graphisme qui fait Boom

Par Christian Simenc · Le Journal des Arts

Le 13 novembre 2013 - 608 mots

La production prolifique d’Irma Boom, qui invente sur le plan visuel et tactile
des livres adaptés à leur contenu, est exposée à l’Institut néerlandais.

PARIS - Irma Boom, 52 ans, est l’une des plus passionnantes graphistes des Pays-Bas et l’une des meilleures au monde. À ce jour, elle reste la plus jeune récipiendaire du Gutenberg-Preis, décroché en 2001, fameuse récompense décernée depuis 1959 par la Ville de Leipzig (Allemagne) et qui honore, chaque année, « des accomplissements artistiques, techniques ou scientifiques exceptionnels dans les domaines de la typographie, l’illustration de livre, l’édition d’art et la production de livre ». Bref, il ne faut pas rater cette occasion d’admirer de visu la production de cette graphiste spécialisée dans l’édition avec cette première rétrospective en France déployée à l’Institut néerlandais, à Paris, et intitulée « Irma Boom, l’architecture du livre ».

Sa production, de la fin des années 1980 à aujourd’hui, est époustouflante : logos et identités visuelles pour des grands musées – dont ceux, flambant neufs, du Rijksmuseum d’Amsterdam, à l’occasion de sa réouverture en avril dernier –, rapports annuels d’entreprise, timbres pour les Postes néerlandaises… Sans oublier sa passion : le livre. À l’entrée de l’exposition, une vidéo amusante montre d’ailleurs à la queue leu leu chacun des ouvrages qu’elle a réalisés, à la manière de sushis défilant sur le tapis roulant d’un restaurant japonais. Il y en a plus de… 300. Dont son grand œuvre, publié en 1996, celui qui l’a fait connaître : le SHV Think Book 1996-1896, commande du conglomérat néerlandais SHV pour commémorer son centenaire. Un ovni de… 2 136 pages, qui nécessita cinq ans de travail (« Le type de commande qui n’arrive qu’une fois dans sa vie », dixit Boom).

Petites constructions
Un livre n’est pas qu’un simple « empilement » de pages en deux dimensions : Irma Boom conçoit ses ouvrages comme de petites « constructions ». Les couleurs et les typographies certes, mais également la structure, les formats, les matériaux ou le poids métamorphosent l’objet en une expérience en trois dimensions, tant visuelle que tactile. « Même les tranches d’un livre sont importantes », assure-t-elle. Pour un livre dédié au travail de la designeuse batave Petra Blaisse (agence Inside/Outside), la graphiste réalise un livre truffé de perforations : « Petra Blaisse aimait beaucoup les trous, j’ai donc à l’époque beaucoup dépensé en Emmenthal pour visualiser au mieux la structure d’un volume troué », sourit Boom. Une somptueuse monographie consacrée à Sheila Hicks (Weaving as Metaphor, Yale University Press, 2006) arbore, elle, des pages presque non coupées, épaisses et moelleuses à l’instar des textiles qu’emploie l’artiste américaine dans son travail. Cette année, pour une édition pour la firme Chanel et son célèbre No 5, la graphiste a imaginé un livre tout blanc, y compris ses pages intérieures : « L’important n’est-ce pas le parfum lui-même ? », interroge-t-elle. En réalité, les textes sont simplement imprimés par gaufrage, d’où leur quasi-invisibilité.

À la manière d’un(e) cinéaste, Irma Boom élabore des story-boards mettant en tension textes et images. On peut d’ailleurs voir, ici, quelques maquettes et autres études préparatoires. Sa méthode a séduit aussi bien Issey Miyake que Ferrari, le Cooper Hewitt National Design Museum à New York que le fabricant de mobilier suisse Vitra, ses compatriotes Hella Jongerius, designeuse, et Piet Oudolf, paysagiste. Nombre d’artistes font appel à elle – Pipilotti Rist, Ghada Amer, Steven Aalders, Mona Hatoum… –, tout comme des architectes, telle l’agence Office for Metropolitan Architecture, à Rotterdam, dont la figure de proue n’est autre que… Rem Koolhaas. Irma Boom planche actuellement sur le catalogue de la prochaine Biennale internationale d’architecture de Venise 2014, dont il est justement le président.

IRMA BOOM, L’ARCHITECTURE DU LIVRE, jusqu’au 15 décembre,

Institut néerlandais, 121, rue de Lille, 75007 Paris, tél. 01 53 59 22 40, tlj sauf lundi 13h-19h, www.institutneerlandais.com

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°401 du 15 novembre 2013, avec le titre suivant : Un graphisme qui fait Boom

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque