Dimanche 17 novembre 2019

Un art hanté

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 12 mai 2006 - 123 mots

FONTENOY - Le centre régional d’art contemporain du château du Tremblay, à Fontenoy (Yonne), joue sur les mots avec l’exposition « Pris de tremblayment », conçue à partir d’œuvres de la collection du FRAC de Bourgogne…

L’installation de Christian Robert-Tissot déclare en lettres capitales « Perdu de vue » à l’entrée de ce no man’s land, où les œuvres tiennent tantôt du mystère, telle Polvere (1998) de Claudio Parmiggiani, tantôt de l’insolite, comme les objets de Dominique Ghesquière et Federico Guzmán. Treize artistes sont réunis dans une atmosphère étrange, pour entretenir nos superstitions et titiller notre imaginaire par quelques frissons…

« Pris de tremblayment », Centre régional d’art contemporain, château du Tremblay, 89520 Fontenoy, tél. 03 86 44 02 18. Jusqu’au 25 juin.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°237 du 12 mai 2006, avec le titre suivant : Un art hanté

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque