Mercredi 19 décembre 2018

Transfiguration du réel

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 16 septembre 2009 - 167 mots

REIMS - Ce pourrait être un inventaire à la Prévert : un piano à queue, la coque d’une voiture de Formule 1, un drapeau tricolore, des palmiers enguirlandés façon Las Vegas…

Pour l’« Expérience Pommery # 6 », Bertrand Lavier investit les crayères du Domaine en proposant une visite en « Sons & lumières ». En collaboration avec l’éclairagiste Gérald Karlikow et le musicologue Peter Szendy, ces objets familiers, mais que l’on n’a pas toujours vu de près, sont accompagnés par un éclairage et une musique qui les font osciller entre une forme de proximité et une fiction des choses. L’altération de leur perception – tel un vrai missile qui sous une lumière rose semble être en carton-pâte – ouvre les voies de l’imaginaire et la boîte à fantasmes. On peut même arpenter le tapis du Festival de Cannes au son d’Il était une fois la Révolution !

Domaine Pommery, 5, place Général-Gouraud, 51100 Reims, tél. 03 26 61 62 56, tlj 10h-18h. Jusqu’au 30 mars 2010.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°309 du 18 septembre 2009, avec le titre suivant : Transfiguration du réel

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque