Sur les traces de la pergola

Le Journal des Arts

Le 2 mars 2010

PARIS - L’exposition du Palais de Tokyo, à Paris, explore la modernité hantée par ce qu’elle a supprimé, à l’image de la pergola imaginée par Le Corbusier pour la Villa Schwob, à La Chaux-de-Fonds (Suisse), et qui n’apparaît plus sur les photos réalisées quelques années plus tard pour le magazine L’Esprit nouveau.

Raphaël Zarka, Valentin Carron et Charlotte Posenenske livrent pour l’occasion trois expositions personnelles, agrémentées des interventions de Serge Spitzer et Laith Al-Amiri. Ce dernier s’est inspiré du scandale provoqué par Muntazer Al-Zaidi, le journaliste irakien qui avait lancé ses chaussures à la tête du président des États-Unis en 2008.

«  Pergola », Palais de Tokyo, 13, avenue du Président-Wilson, 75116 Paris, tél. 01 47 23 54 01, www.palaisdetokyo.com. Jusqu’au 16 mai

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°320 du 5 mars 2010, avec le titre suivant : Sur les traces de la pergola

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque