Souvenirs contemporains

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 21 janvier 2009

Collier Schorr aime ausculter ses sujets, s’inviter dans leur intimité, retenir d’eux des postures ou des événements qui nourrissent des histoires entre réel et fiction.

DIJON - Pour sa première exposition monographique en France, au Consortium à Dijon, l’artiste américaine réactive et augmente un projet présenté en 2007 à la 303 Gallery, à New York. Ceci dans un univers toujours conceptuellement très élaboré et émotionnellement chargé. Très connue pour ses assemblages de photographies, elle use ici beaucoup du dessin, traité dans une veine « vintage », en s’attachant à l’histoire d’un garçon âgé de 19 ans photographié par son père pour Car Magazine en 1967 ; un père disparu au Vietnam à la parution de l’article. En s’emparant de ce « fait divers », l’exposition « There I Was » questionne autant la fabrication des images que la culture belliqueuse du monde occidental, et les relents d’une histoire ancienne dans le monde contemporain.
Le Consortium,
37, rue de Longvic, 21000 Dijon, tél. 03 80 68 45 55.
Jusqu’au 15 février

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°295 du 23 janvier 2009, avec le titre suivant : Souvenirs contemporains

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque