Dimanche 22 septembre 2019

« Safe Sounds » ou les films-météores de Ziad Antar

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 15 janvier 2014 - 155 mots

Repéré dans plusieurs biennales et remarqué notamment pour sa série photographique « Expired » sur les Émirats arabes unis, l’artiste libanais Ziad Antar (né en 1978 à Saïda) présente cet hiver sept films à la Criée, le centre d’art de Rennes.

RENNES - Ces formats extrêmement courts, réalisés dans une grande économie de moyens entre 2006 et 2013, visent à révéler, dans une forme d’urgence, les multiples facettes de l’histoire du Liban. Ce portrait par touches discrètes d’un pays en crise est servi par une mise en dialogue polyphonique des vidéos entre elles. Veillant à relier l’intime au collectif, Ziad Antar s’intéresse aux espaces interstices. La question de la guerre est omniprésente mais sur un mode anti-spectaculaire, comme dans la vidéo éponyme de l’exposition, Safe Sounds, qui donne à voir le conflit qui opposa Israël au Hezbollah en 2006 à travers la vie quotidienne de la famille de l’artiste. Ce même thème apparaît en filigrane dans les autres films.

« Ziad Antar, Safe Sounds »,

La Criée, centre d’art contemporain, place Honoré-Commeurec, Halles centrales, 35000 Rennes, www.criee.org. Jusqu’au 16 février.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°405 du 17 janvier 2014, avec le titre suivant : « Safe Sounds » ou les films-météores de Ziad Antar

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque