Mercredi 21 octobre 2020

Retour de Raymond

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 9 janvier 2004 - 134 mots

SAINT-BRIEUC - Villiers de l’Isle-Adam, Louis Guilloux, Georges Palante, La Rouërie sont quelques-uns des personnages que l’on croise au hasard de la Boîte à fiches de Raymond Hains.

Avec pour seul point commun leur position dans sa mémoire cultivée, l’artiste les a emmenés sur les terres de son enfance. À l’initiative du Fonds régional d’art contemporain (FRAC) de Bretagne, Raymond Hains expose en effet dans sa ville natale, au Musée d’art et d’histoire de Saint-Brieuc. L’occasion pour lui de lier encore davantage son goût pour la compulsion érudite à sa biographie. Ce faisant, il tourne autour de la figure de Marie Manach. Bergère de Belle-Île-en-Terre, la jeune femme est devenue à la suite d’un mariage la Londonienne Lady Mond. Hains fait de la galante nostalgique de sa Bretagne natale son alter ego.
À suivre…

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°184 du 9 janvier 2004, avec le titre suivant : Retour de Raymond

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque