Lundi 10 décembre 2018

Grand-Hornu

Rencontres du 3e type

Par Christian Simenc · Le Journal des Arts

Le 2 janvier 2013 - 852 mots

Le Mac’s et le Grand-Hornu Images croisent pour l’un, le design, et l’autre, l’art contemporain, avec la science-fiction.

HORNU - On ne sait si cette prétendument fatidique date du 21 décembre 2012 a, en amont, fait travailler les esprits de certains commissaires d’exposition. Le fait est que, en cette fin 2012 et ce début 2013, les présentations sur le thème de la science-fiction sont légion. Pour preuve, ces deux expositions proposées par le Musée du Grand-Hornu, à Hornu (Belgique), à la fois au Grand-Hornu Images, l’entité dédiée au design, et au Mac’s (le Musée des arts contemporains).

Le design fasciné par l’espace
Avec l’exposition « Space Oddity », du nom du célèbre titre de David Bowie [« bizarrerie de l’espace »], le Grand-Hornu Images a déployé dans le bâtiment des Écuries une scénographie en deux volets. D’un côté, une réunion pour le moins hétéroclite de pièces qui n’ont en commun que d’être formellement insolites : un fauteuil fait d’un mikado métallique, une « assise hérisson », un tabouret en particules de résine et de métal… Ont atterri aussi quelques « ovnis » – plus parce qu’ils sont hors de propos d’ailleurs –, comme cette installation lumineuse Starbrick imaginée par l’artiste Olafur Eliasson pour la firme d’éclairage autrichienne Zumtobel ou cette œuvre du duo Lonneke Gordijn et Ralph Nauta, Fragile Future III, constituée de vraies graines de pissenlit, de brindilles de bronze et de diodes électroluminescentes. Tout ce qui est « bizarre » n’est pas (obligatoirement) science-fiction. Moins candide est le second volet de la présentation, lequel se penche sur les nouveaux outils dont disposent aujourd’hui les designers, en particulier les logiciels informatiques, et « qui projettent vers le futur les relations de l’homme à la technologie ». Nous voilà précisément dans le sujet. En 1964 déjà, Arthur C. Clarke, auteur de 2001 : L’Odyssée de l’espace, imaginait une machine à dupliquer à l’infini, le « Replicator ». Cette technique existe bel et bien aujourd’hui et s’appelle l’impression en 3D.

Son originalité : pouvoir produire n’importe quelle forme en trois dimensions, quelle que soit sa complexité. Plusieurs exemples sont ici montrés, tels la Rocking Chair en plastique recyclé de Dirk Vander Kooij, L’Artisan électronique du duo Unfold, sorte de potier virtuel, ou Escapism, amusante robe en polyamide et en volume signée Iris van Herpen. Ces pièces, qui augurent des modes de production futurs, ne sont, on l’aura compris, que la partie visible de l’iceberg.

Spéculation et interprétation de concepts scientifiques
Au Musée des arts contemporains, la démonstration est plus pointue. Dans l’oblong magasin aux foins plongé dans l’obscurité, le visiteur découvre une pièce d’Anthony McCall intitulée You and I. Deux dessins – une croix et un cercle – projetés au sol se transforment en « corps de lumière tridimensionnels », lesquels se font et se défont à l’envi. Le dispositif est très simple, l’effet magique. Si les plasticiens ont puisé dans l’imaginaire et dans l’iconographie de la science-fiction – cité utopique, homme-machine, pluralité des mondes, voyages extraterrestres, fin des temps… –, cela ne les a pas empêchés de porter un regard critique. D’ailleurs, le futur est loin d’être rose. Traumatisé par la bombe de Hiroshima, Tetsumi Kudo évoque, à travers une installation plantée sous cloche de Plexiglas les mutations/mutilations dues à la radioactivité. Fred Biesmans façonne, en terre cuite et avec une minutie extrême, d’étranges microrefuges post-nucléaires qu’il expose, ici, pour la première fois. Mais l’espoir n’est pas mort. Avec le collage photographique Tropical Snow, Peter Hutchinson montre, non sans ironie, l’idée de colonisation de l’espace par la vie.

Le cosmos s’explore dans tous ses recoins. Comme le montre Lucio Fontana, spécialiste des Concepts spatiaux, dont on peut voir, ici, des dessins.

L’artiste local de l’étape, l’Anversois Panamarenko, déploie son Avion Delta P-1 datant de 1975, prototype à l’esthétique digne du dernier drone européen Neuron, à la différence près que celui-ci ne volera guère. Jean Perdrizet, lui non plus, ne décollera jamais, mais il dessina d’incroyables et complexes engins spatiaux, telle cette Soucoupe-volante centrifuge mieux wagon volant. La machine appelle l’homme-machine et déjà l’homme se confond avec le robot. Réalisés par le photographe Anton Corbijn, ces « vrais » portraits en noir et blanc des quatre musiciens du groupe Kraftwerk paraissent de cire. La Machine à explorer le temps (roman de H.G. Wells) a, elle, inspiré Joao Maria Gusmao et Pedro Paiva pour une installation très poétique intitulée About the Motion of Astronomical Bodies. Le duo conçoit un dispositif mécanique – des roues de bicyclette qui tournent inlassablement – associé à une camera obscura (chambre noire) pour créer une projection éthérée dans laquelle les « cycles » – les roues de vélo – évoquent, en boucle, d’autres « cycles » : celui de la vie, celui des planètes. Celui du temps aussi, qui passe et qui inquiète. Non loin, l’horloge digitale-compte à rebours Big Crunch Clock de Gianni Motti égrène le nombre d’années avant l’explosion du soleil – près de 5 milliards. Au 100e de seconde près, inexorablement.

SPACE ODDITY, jusqu’au 10 mars et S.F. [ART, SCIENCE ET FICTION], jusqu’au 17 février, Musée du Grand-Hornu, rue Sainte-Louise, 82, Hornu (Belgique), www.grand-hornu-images.be et www.mac-s.be, Mardi-dimache 10h-18h

SPACE ODDITY

Commissaire de l’exposition : Marie Pok, directrice du Grand-Hornu Images

Voir la fiche de l'exposition : Space oddity. Design fiction?

S.F. [ART, SCIENCE ET FICTION]

Commissaire de l’exposition : Denis Gielen, adjoint à la direction culturelle du Musée des arts contemporains (MAC’s).
Scénographie des deux expositions : Musée du Grand-Hornu

Voir la fiche de l'exposition : S.F [Art, science et fiction]

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°382 du 4 janvier 2013, avec le titre suivant : Rencontres du 3e type

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque