Vendredi 13 décembre 2019

Moulène, deuxième temps

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 8 juillet 2004 - 145 mots

PARIS - Connu pour son travail photographique, où se croisent l’héritage surréaliste du document et la réflexion sur l’information et sa diffusion, Jean-Luc Moulène a accompagné avec discrétion cette pratique d’autres travaux recourant à la sculpture ou au dessin. Les visiteurs attentifs de la dernière Biennale de Venise auront déjà eu un aperçu de cette ouverture et du dialogue entretenu par l’artiste d’un médium à l’autre, ils en auront ici la confirmation. Pour sa première exposition à la galerie Chantal Crousel, Moulène a mêlé ces propositions dans un accrochage en deux temps. Le second, actuellement présenté, souligne les absences et les redéploiements du premier par une série d’interventions à même les murs et le sol.

« Jean-Luc Moulène, œuvres », galerie Chantal Crousel, 40, rue Quincampoix, 75004 Paris, tél. 01 42 77 38 87, www.crousel.com. Jusqu’au 4 septembre (fermée du 31 juillet au 24 août).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°197 du 8 juillet 2004, avec le titre suivant : Moulène, deuxième temps

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque