Dimanche 25 juillet 2021

Photographie

Mougins inaugure son nouveau Centre de la photographie

Par Christine Coste · lejournaldesarts.fr

Le 5 juillet 2021 - 556 mots

MOUGINS

Il prend la suite de l’ancien Musée de la photographie, dans un nouveau lieu et avec des moyens plus importants.

Vue aérienne du village de Mougins. © Julien Demartini
Vue aérienne du village de Mougins.
© Julien Demartini

En 2017, Mougins (Alpes-Maritimes) s’offrait un nouveau pôle culturel, intitulé Scène 55, regroupant une salle de spectacle de 600 places, une école de danse, une école de musique, un studio d’enregistrement et une salle d’exposition. Le tout pour un coût de 10 millions d’euros.  

Parallèlement le projet de déménagement du Musée de la photographie - André Villers vers de nouveaux espaces prenait corps avec la remise du rapport commandé par Richard Galy, maire de Mougins, à François Cheval, alors directeur du musée Nicéphore Niépce à Chalon-sur-Saône. 

Aujourd’hui, quatre ans plus tard, le Centre de la photographie de Mougins aménagé dans l’ancien presbytère réhabilité par l’Agence Griesmar Architectes et l’atelier Gabrielli Architecture est inauguré en présence de la photographe Isabelle Muñoz. Installé au cœur du village, il se situe à deux pas de l’ancien Musée de la photographie, rénové pour accueillir l’administration, la bibliothèque et les ateliers pédagogiques. Une demeure pour l’accueil en résidence d’un artiste une fois par an est par ailleurs en cours de réhabilitation. 
 
Le Centre de la photographie a belle allure. Deux plateaux d’exposition d’environ 100 m² chacun se déploient sur 3 niveaux. Coût du projet : 1,9 million d’euros, financé par la ville, aidée à hauteur de 200 000 euros par la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. « Un centre d’art contemporain ouvrira également à l’automne 2022 dans la salle des mariages de la Mairie », précise Richard Galy, maire de Mougins et par ailleurs président du Frac Paca. « Nous y travaillerons avec la fondation Maeght. » 

Ce futur centre d’art contemporain ne devrait toutefois pas bénéficier d’une équipe en propre à la différence du Centre de la photographie dont la direction artistique a été confiée à François Cheval et la direction à Yasmine Chemali. Celle-ci était, jusqu’à son arrivée à Mougins en juin 2020, responsable des collections d’art moderne et contemporain et régisseuse du musée Sursock à Beyrouth. 

Consacré à l’image fixe et en mouvement, le Centre de la photographie est ouvert à toutes les formes de la modernité photographique et tendances actuelles. Un cycle de trois expositions par an sera proposé ainsi qu’une revue trimestrielle, dénommée Cahiers et dont le premier numéro est consacré à Isabel Muñoz. 

Le budget de fonctionnement du Centre - de 450 000 € par an - fait des envieux parmi les autres centres photos en région bien moins dotés. Mougins compte parmi les villes les plus riches en France. Le revenu fiscal de référence moyen par foyer s’élevait en 2019 à 41 161 € contre 28 525 € en moyenne au niveau national. 

Quel sera le niveau de fréquentation du Centre de la photographie à l’accès payant contrairement à l’ancien musée à l’entrée gratuite ? Avant sa fermeture fin 2018, la fréquentation du musée dirigé par Olivier Lécine était de l’ordre de 20 000 visiteurs par an. Elle équivalait à celle de l’Espace de l’art Concret de Mouans-Sartoux pour un budget annuel de 120 000 euros plus une équipe de 2,5 personnes à temps plein.  

Pour l’heure la programmation de François Cheval jusqu’à la fin 2021 ouvre avec une très belle exposition d’Isabel Muñoz axée sur son travail au Japon. Suivra en octobre prochain la photographe anglaise Natasha Caruana que François Cheval a cependant déjà exposée ailleurs à différentes reprises comme Isabel Muñoz, d’ailleurs. 
 

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque