Mardi 17 septembre 2019

Ming chez Maeght

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 16 septembre 2010 - 188 mots

SAINT-PAUL DE VENCE - L’art vivant est de retour à la Fondation Maeght, à Saint-Paul de Vence (Alpes-Maritimes), avec un nouveau programme qui verra s’instaurer un dialogue entre les invités et des maîtres de la collection.

Avec une grande simplicité et beaucoup de force, Yan Pei-Ming rend un hommage vibrant à Alberto Giacometti, dans plus grande la salle de la Fondation, à travers un choix de sculptures du maître effectué par le peintre au sein de la collection. Entre deux immenses tableaux figurant le père de l’artiste peu avant sa mort et un portrait du sculpteur, s’élève une Femme debout de 1960, que les deux hommes regardent. Face à eux, un autoportrait de Ming en combattant fait forte impression. Plusieurs autres œuvres sont dispersées dans les salles, en particulier des représentations de Têtes en résine – parmi lesquelles celle de Mao Tse Toung –, qui révèlent un volet moins connu du travail de l’artiste chinois.

« Yan Pei-Ming, portraits d’artistes », dans le cadre des « Nouvelles saisons de l’art vivant », Fondation Marguerite et Aimé Maeght, 06570 Saint-Paul, tél. 04 93 32 81 63. Jusqu’au 9 mars.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°271 du 14 décembre 2007, avec le titre suivant : Ming chez Maeght

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque