Mercredi 20 novembre 2019

Los Angeles inédit

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 18 mars 2005 - 180 mots

PARIS - La galerie Nelson, à Paris, présente avec « Hyperfocal » cinq artistes de Los Angeles dont la démarche est loin de la mouvance actuelle de l’art californien trash à l’instar d’un Paul McCarthy. Si ces créateurs sont pour la plupart passés par les ateliers des grandes figures de la Côte ouest des États-Unis, comme Chris Burden ou Charles Ray, l’influence de ces derniers a surtout été dans la méthode, chacun développant son propre univers intellectuel et formel. Ainsi, Brandon Lattu présente un polyptyque saisissant mettant en scène sur fond noir de multiples panneaux lumineux captés au gré de la ville. L’exposition comprend également les travaux de Lisa Lapinski, Michael Queenland, Paul Sietsema et Erika Vogt sélectionnés par Alain Cueff qui écrit dans le catalogue : « [ces artistes] construisent l’image dans la durée d’un espace imprévisible – c’est en cela que Los Angeles est leur commun paradigme. Le paysage de la mégalopole, récurrent dans leurs œuvres, ne l’est pas sous des couleurs locales ou exotiques, mais se déploie à partir d’expériences contradictoires d’un univers fuyant. » 

Galerie Nelson, 59, rue Quincampoix, 75004 Paris, tél. 01 42 71 74 56. Jusqu’au 26 mars.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°211 du 18 mars 2005, avec le titre suivant : Los Angeles inédit

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque