Lundi 16 septembre 2019

Les sixtie’s de Larry

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 16 septembre 2010 - 136 mots

PARIS - Bienvenue à Tulsa, la ville natale de Larry Clark. En plein cœur de Paris, la Maison européenne de la photographie présente les clichés noir et blanc qui, entre 1963 et 1971, sont à l’origine de la sulfureuse légende de Larry Clark.

Photographe et réalisateur, notamment de Kids, Another Day in Paradise, Bully ou Ken Park, Larry Clark nous entraîne dans les tréfonds de sa ville natale à coups de « sex-drugs-&-rock’n’roll ». Sans rien épargner à son public, il fleure bon le scandale et, d’une dérive à l’autre, en pleine poésie de l’urgence, il nous mène au seuil des années 1990, dans le monde des skaters, d’une adolescence éreintée et de sa sexualité tourmentée.

Maison européenne de la photographie, 5/7, rue de Fourcy, 75004 Paris, tél. 01 44 78 75 00. Jusqu’au 6 janvier.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°271 du 14 décembre 2007, avec le titre suivant : Les sixtie’s de Larry

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque