Samedi 7 décembre 2019

Les mouvements libres de Breer

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 14 mai 2004 - 117 mots

PARIS - Connu pour ses expériences cinématographiques, Robert Breer a, aussi, réalisé des sculptures.

Construite autour d’un ensemble produit entre 1965 et 1970, l’exposition de l’artiste américain à la galerie & : GB Agency montre comment ce dernier a pris le contre-pied de la sculpture minimale, alors toute-puissante, en produisant des formes mouvantes. Se déplaçant doucement, de manière quasi imperceptible dans des directions aléatoires, les pièces de Breer plongent le spectateur dans une temporalité contemplative mais perturbée. Au sous-sol, outre un film d’animation inédit, l’artiste montre deux autres sculptures, des feuilles d’aluminium froissées
qui bougent dans des soupirs articulés.

& : GB Agency, 10 rue Duchefdelaville, 75013 Paris, tél. 01 53 79 07 13. Jusqu’au 29 mai.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°193 du 14 mai 2004, avec le titre suivant : Les mouvements libres de Breer

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque