Vendredi 20 septembre 2019

Les abstractions sculpturales de Benoît Lemercier

Par Pauline Vidal · Le Journal des Arts

Le 25 avril 2014 - 79 mots

SAUMUR - L’artiste français Benoît Lemercier s’inscrit dans le prolongement d’une certaine abstraction géométrique et concrète, et de certains constructivistes russes.

Passionné de mathématiques et théories scientifiques, il développe depuis plusieurs années deux séries sculpturales : « Les Hypercubes » et  « Les Supercordes » qui explorent respectivement l’infiniment grand et l’infiniment petit, tentant de donner une forme aux lois fondamentales de notre univers. Des œuvres issues de ces séries sont exposées au Centre d’art contemporain privé Bouvet-Ladubay (Saumur).

« D’un infini à l’autre »

Jusqu’au 30 mai 2014, Centre d’art contemporain Bouvet-Ladubay, Saint-Hilaire-Saint-Florent, 49400 Saumur.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°412 du 25 avril 2014, avec le titre suivant : Les abstractions sculpturales de Benoît Lemercier

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque