Dimanche 25 juillet 2021

Lericolais volume 4

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 11 mai 2012 - 120 mots

LIMOGES - Le son, ses ondes et vibrations, son enregistrement et sa reproduction, autant de sources d’inspiration pour Rainier Lericolais et ses œuvres d’une grande élégance formelle.

Au Frac Limousin, à Limoges, Cage et Feldman, structures de piano à queue en carton, sont associées à la récente série des « Abstracks », empreintes plastiques de disques vinyles. Plus loin, des cartons perforés servent de pochoirs tandis que l’usage de bandes magnétiques bombées évoque une certaine peinture abstraite des années 1950 (dont des exemples ont été récemment montrés à la galerie Frank Elbaz à Paris). Mais aussi un « cabinet curieux », des « Dépeintures », films d’animation…
Fonds régional d’art contemporain Limousin, impasse des Charentes, 87100 Limoges,
tél. 05 55 77 08 98. www.fraclimousin.fr. Jusqu’au 2 juin.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°369 du 11 mai 2012, avec le titre suivant : Lericolais volume 4

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque