L’Équerre d’argent pour le Louvre-Lens

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 26 novembre 2013 - 140 mots

L’Équerre d’argent, qui récompense autant l’architecte que le maître d’ouvrage d’une réalisation livrée dans l’année sur le territoire français, a été attribuée par le jury du Groupe Moniteur, lundi 18 novembre, au Musée du Louvre-Lens.

PARIS - Les architectes Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa de l’agence Sanaa (et non pas Tadao Ando comme nous l’avions écrit par erreur dans le JdA 399) et la région Nord-Pas-de-Calais l’ont emporté devant sept autres bâtiments, dont le Frac d’Orléans, les archives nationales de Pierrefitte ou encore l’extension de l’École nationale supérieure de Strasbourg. Deux mentions du jury ont également été décernées pour vingt logements sociaux à Paris (20e arr.) des architectes Babled-Nouvet-Reynaud avec la Société immobilière d’économie mixte de la Ville de Paris, ainsi qu’à soixante-quatorze logements à Clermont-Ferrand, de l’atelier Seraji architectes et associés avec l’Office public de l’habitat et de l’immobilier social du Puy-de-Dôme.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°402 du 29 novembre 2013, avec le titre suivant : L’Équerre d’argent pour le Louvre-Lens

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque