Lundi 17 décembre 2018

Portrait d'objet

Le téléphone DP 01 - Punkt à la ligne

Par Christian Simenc · Le Journal des Arts

Le 10 avril 2013 - 457 mots

C’est un geste simple que tout usager d’un téléphone domestique, avec ou sans fil, a déjà effectué et effectuera encore à maintes reprises : prendre le combiné téléphonique dans sa main avant de composer le numéro de son correspondant.

Le designer anglais Jasper Morrison est parti de ce geste on ne peut plus anodin et quelque peu « contraignant » pour imaginer un téléphone domestique pour la société de téléphonie suisse Punkt. Cette dernière avait une idée bien arrêtée sur ses désirs : « Nous estimons que la technologie est une chose merveilleuse, mais uniquement si elle fonctionne de la manière dont les gens en ont réellement besoin. Nos principes de base sont : des commandes simples, un usage intuitif et des fonctions fondamentales pas compliquées. » Leur choix en faveur de Jasper Morrison était quasiment inscrit en filigrane de la demande. Le designer a d’ailleurs été propulsé « directeur artistique » de la firme, histoire d’assurer une cohérence et une esthétique homogène à l’ensemble des produits à venir. Morrison a immédiatement mis en avant son credo : « Il y a de meilleures façons de dessiner un produit que de vouloir à tout prix créer quelque chose d’original. » Dont acte !

Socle à poser ou à relever

La téléphonie n’est pas un domaine inconnu pour Jasper Morrison. Il y a dix ans tout juste, le designer avait ainsi imaginé une gamme de trois modèles de téléphones portables pour la marque coréenne Samsung. Pour le combiné helvète, baptisé DP 01, l’objectif était autre : « J’ai pensé aux anciens téléphones posés sur leur socle “face contre terre” et je me suis demandé s’il n’était pas mieux de les retourner de façon à voir immédiatement l’écran et à composer le numéro sans les décrocher », explique Morrison. L’homme, qui prône vaille que vaille et depuis des lustres une simplicité de bon aloi, est notoirement connu pour dessiner des objets esthétiquement « silencieux ». Il en a donc profité pour remettre à plat toutes les fonctions et dessiner un téléphone à l’utilisation on ne peut plus élémentaire. Bref, aucun chichi, aucun tableau embrouillé avec fonctions préprogrammées, et des lignes sans fioritures. Le DP 01 affiche moult atouts : des touches larges, une bonne lisibilité à l’écran doublée d’une typographie agréable, un socle qui peut être posé sur un plan horizontal ou fixé sur un mur, une bonne stabilité du combiné sur une surface plane qui assure au mieux la fonction mains libres. Il intègre enfin un répondeur et une interface visuelle qui permet de vérifier directement les messages qui intéressent la personne appelée sans avoir à écouter l’intégralité de la séquence d’enregistrement. Point à la ligne.

N.B. : Le prix conseillé du DP 01 est de 149 euros.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°389 du 12 avril 2013, avec le titre suivant : Le téléphone DP 01 - Punkt à la ligne

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque