Dimanche 22 juillet 2018

Luminothérapie

Le socle des lumières

Par Christian Simenc · Le Journal des Arts

Le 19 juillet 2007 - 654 mots

La nuit porte conseil, dit le proverbe. Encore faut-il qu’elle soit réparatrice car, comme l’évoquent moult études scientifiques, nombreux sont ceux qui souffrent de troubles du sommeil. Il peut s’agir d’un problème d’« horloge biologique interne ». Le corps humain est, en effet, régulé par la lumière du soleil sur un cycle exact de 24 heures. Une simple insuffisance de lueur solaire peut donc affecter directement notre « horloge ». D’où le choix que font certains de rattraper ce lumineux déficit par quelques séances de luminothérapie.
Depuis plusieurs années maintenant, les industriels se penchent eux aussi sur la question. Ainsi, la firme néerlandaise Philips a-t-elle dévoilé en 2005 sous l’intitulé « Next Simplicity » une vingtaine de prototypes d’appareils plus ou moins « magiques », dont plusieurs avaient trait directement à luminothérapie. La lampe Wake Up [« Debout ! »], par exemple, qui « simule le lever du soleil dans votre chambre, prépare votre corps à se réveiller et vous fait vous sentir plein d’énergie et prêt à vous lever », a depuis été commercialisée sous le nom HF3461 (119 euros). L’objet, sorte de samovar high tech, n’est pas très beau en soi, mais fait office de radio-réveil et diffuse progressivement de la lumière trente minutes avant l’heure du réveil. L’an passé, lors de la deuxième édition de Next Simplicity, Philips a présenté une nouvelle série de prototypes, dont la lampe Rise & Shine [« Se lever & briller (sic !) »]. Objectif : « Comment utiliser la luminothérapie pour aider les gens à s’endormir paisiblement et à se réveiller frais, son quotient d’énergie au maximum ? » La lampe Rise & Shine est une sorte de disque épais (un soleil miniature ?) qui tient debout tout seul sur la table de nuit. Tel l’astre, elle s’éteint graduellement le soir et s’allume progressivement le matin.
À peu de choses près, le concept « NightCove » développé par la firme française Zyken est du même ordre, quoiqu’il ne relève pas du simple luminaire, mais d’« un système de gestion de l’environnement du dormeur ». C’est le designer Patrick Jouin, 40 ans, qui a donné forme à cet « accompagnateur de sommeil ». Nous ne sommes plus là dans le registre du samovar, mais davantage dans celui de l’équipement hi-fi tant l’objet ressemble à un baffle de chaîne stéréo. Jadis Jouin a fait partie du célèbre Tim Thom, centre de design de Thomson Multimédia alors sous la houlette du designer Philippe Starck, lequel avait conçu les fameux « Dream Products » [« produits de rêve »], des concentrés de style et de haute technologie. Son accompagnateur de sommeil NightCove pourrait en être un énième parangon. À la place d’une classique ampoule, il est muni de diodes électroluminescentes. Il est ainsi possible de sélectionner très précisément la longueur d’onde de la lumière, laquelle est diffusée avec une intensité progressive. Au moment du coucher, plutôt orangée et chaude, elle est « proche de celle du crépuscule ». Lors du réveil, plutôt bleue et froide, elle « recrée la clarté naturelle de l’aube ». L’ensemble des commandes se concentre dans le socle de l’objet.
Selon Zyken, cet accompagnateur de sommeil a été « élaboré et validé scientifiquement » avec des experts, dont le docteur Damien Léger, responsable du Centre du sommeil et de la vigilance de l’Hôtel-Dieu, à Paris. 96 nuits avec NightCove et autant de nuits sans ont montré les résultats suivants (1) : 18 % pour la qualité générale du sommeil ; 22 % de dynamisme au réveil ; 13 % de lucidité au réveil. Bref, que des effets positifs… Zyken vise les particuliers, mais surtout les hôtels haut de gamme. La fortune vient en dormant, affirme un autre dicton. Et inversement devrait-on dire : le prix de l’« accompagnateur » est de 1 750 euros.

(1) Étude réalisée par la société Successful Aging (Boulogne-Billancourt) au Centre du sommeil et de la vigilance de l’Hôtel-Dieu, à Paris.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°254 du 2 mars 2007, avec le titre suivant : Le socle des lumières

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque