Mercredi 25 novembre 2020

Collection - Art contemporain

Le cinéma de Thomas Lévy-Lasne

Par Isabelle Manca · L'ŒIL

Le 27 octobre 2020 - 436 mots

Dans le cadre d’une session exceptionnelle de soutien à la scène française le Centre national des arts plastiques (CNAP) acquiert un fusain de Thomas Lévy-Lasne.

Figure montante

Né en 1980, Thomas Lévy-Lasne est une figure montante de la scène française. Diplômé des Beaux-Arts, pensionnaire de la Villa Médicis, il est aujourd’hui représenté par la Galerie Les Filles du Calvaire, à Paris. Ses peintures et ses dessins transcendant le quotidien et les rites contemporains sont activement collectionnés par des privés. L’acquisition de son fusain Le Cinéma par le CNAP permet aux collections publiques de s’enrichir d’une pièce forte de ce jeune artiste déjà confirmé.

Fusain

Lauréat de la bourse Fawu Abroad, Thomas Lévy-Lasne a bénéficié d’une résidence à la Fonderie Darling à Montréal. C’est dans ce cadre qu’il a commencé une série de fusains autour du thème du spectacle. Cet ensemble évoque des lieux de divertissement tels que les salles de concert, de théâtre ou de cinéma. Cette série devait être dévoilée lors du salon Drawing Now, dont la dernière édition a été annulée en raison du confinement. Elle forme finalement le cœur de son exposition personnelle dans sa galerie (jusqu’au 24 octobre).

Lumière

Le sujet de cette série est en réalité la lumière. Qu’elle soit naturelle ou artificielle, elle irradie littéralement. Le dessin acquis par le CNAP représente une salle de cinéma et ses spectateurs vus de dos. La scène est éclairée par un écran blanc qui ne présente pas d’image, mais uniquement une lumière éblouissante, provenant du papier blanc en réserve. Ce contraste et la puissante densité des noirs sont obtenus grâce à un fixatif qui permet l’application de plusieurs couches de fusain.

Le CNAP

Le Centre national des arts plastiques est un établissement public. Il mène des missions de soutien à la création et d’enrichissement des collections. Il gère notamment le Fonds national d’art contemporain créé par l’État en 1791 pour soutenir les artistes émergents et embellir les sites publics via des dépôts. Il possède une collection d’environ 100 000 œuvres, s’étendant de la fin du XIXe siècle à l’art le plus actuel, et couvrant les beaux-arts, la photographie, la vidéo ou le design.

5 000 €

Le Centre national des arts plastiques a acquis ce fusain au prix proposé par la galerie, soit 5 000 euros. Cette acquisition a été menée dans le cadre d’une session exceptionnelle de la commission d’acquisition et de commande. Une session destinée à soutenir les galeries et les artistes de la scène française, contraints d’annuler des expositions et des participations à des foires. Une mesure cruciale pour soutenir l’art contemporain, un secteur particulièrement frappé par la crise sanitaire.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°738 du 1 novembre 2020, avec le titre suivant : Le cinéma de Thomas Lévy-Lasne

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque