Dimanche 25 février 2018

La Villa Arson au naturel

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 25 novembre 2008

A travers les œuvres d’une vingtaine d’artistes, tels Gabriela Albergaria, le collectif BP, Donna Conlon, Valères Costes, Charles Lopez ou Abigail Reynolds, la Villa Arson s’interroge sur les mutations de la nature, celles provoquées par l’homme, mais aussi celles dont elle est porteuse dans une logique d’évolution permanente.

NICE - Mêlant le vivant à l’artificiel, le parcours est divisé en cinq chapitres reprenant les grands départements des musées d’histoire naturelle (pétrochimie     ; climatologie     ; Vivarium     ; Arboretum     ; et Planetarium). Parallèlement, le Centre national d’art contemporain présente, dans la galerie carrée, le travail de Mike Nelson, suite à son séjour à la Villa Arson. L’artiste qui cultive une esthétique du rebut et du débris élève ses objets dégradés au rang de vestiges historiques.
«     Acclimatation     » et «     Mike Nelson     », Villa Arson – Centre national d’art contemporain,
20, avenue Stephen Liégeard, 06105 Nice, Tél.     04     92     07     73     73. Jusqu’au 1er     février 2009.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°292 du 28 novembre 2008, avec le titre suivant : La Villa Arson au naturel

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque