Dimanche 19 janvier 2020

La vie en rose

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 7 juillet 2006 - 135 mots

LA SEYNE-SUR-MER - Philippe Mayaux mange du regard le monde qui l’entoure et il l’exprime avec ferveur. À la Villa Tamaris, à la Seyne-sur-Mer (Var), avec son bric-à-brac d’objets et de peintures, il met l’érotisme à portée du regard.

Entre chair et bonne chère, sa rétrospective évoque le désir, le fragmente et le démultiplie. Toujours à la limite du kitsch et du bon goût, jamais obscène, il jongle avec les sens comme avec les références picturales. Intitulée « Les fragments solidaires », l’exposition se déploie sur trois niveaux. Charnelles, rosâtres, parfois volontairement grotesques mais toujours généreuses, les peintures et les sculptures de Philippe Mayaux sont présentées comme des bibelots sous vitrine. Des farces légères à savourer goulûment des yeux.

Avenue de la Grande-Maison, 83500 La Seyne-sur-Mer, tél. 04 94 06 84 00. Jusqu’au 10 septembre.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°241 du 7 juillet 2006, avec le titre suivant : La vie en rose

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque