Jeudi 19 septembre 2019

La Tour sans fins de Jean Nouvel en panne

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 avril 1994 - 200 mots

PARIS - La Caisse des dépôts a décidé de "mettre pour l'instant en réserve le projet" de Tour sans fins, conçu par Jean Nouvel pour le quartier de la Défense. La conjoncture économique et les difficultés du marché de l'immobilier sont les principales causes du report sine die de la réalisation de l'un des projets les plus audacieux de l'architecte. Nouvel veut bâtir la plus haute tour d'Europe, s'élançant à 400 mètres, avec seulement 42 mètres de diamètre. Construite avec des matériaux de plus en plus légers, recouverte de couleurs à l'intensité décroissante, cette tour doit sembler infinie, en disparaissant progressivement dans le ciel. En revanche, la Caisse des dépôts confirme "la faisabilité technique" du projet - parfois mise en doute -, en s'appuyant sur des études techniques et financières poussées entre 1990 et 1993, et en particulier sur une consultation d'entreprises, menée en 1993, pour les lots principaux. Le projet de Nouvel avait été retenu en 1989 par un jury international.

Mais, comme le rappelle la Caisse des dépôts, l'avenir d'une si haute tour est également lié "aux décisions qui restent à prendre quant à l'adaptation des règles d'urbanisme" applicables à la Défense, quartier d'affaires à l'ouest de Paris.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°2 du 1 avril 1994, avec le titre suivant : La Tour sans fins de Jean Nouvel en panne

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque