Dimanche 28 février 2021

Justice

La Poste américaine se trompe de Statue de la Liberté

Par Kate Deimling (Correspondante à New York) · lejournaldesarts.fr

Le 13 décembre 2013 - 325 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [13.12.13] - La poste américaine a émis un timbre représentant par erreur une copie récente de la Statue de la Liberté. Le sculpteur de cette copie poursuit la Poste en justice.

La copie de la Statue de la Liberté devant le casino à Las Vegas
La copie de la Statue de la Liberté devant le casino à Las Vegas
Photo Flicka, 2007

La poste a commis une méprise potentiellement très coûteuse en choisissant une image de la Statue de la Liberté pour un timbre émis fin 2010. Parmi les photos de la banque d’images Getty Images, au lieu de choisir une image de la vraie statue de Auguste Frédéric Bartholdi, elle a sélectionné celle d’une réplique de la statue qui se trouve devant un hôtel et casino de Las Vegas. Selon le Washington Post, le sculpteur, Robert S. Davidson, a porté plainte le 27 novembre contre la poste pour violation des droits d’auteur.

Un collectionneur de timbres a fait remarquer l’erreur et Linn’s Stamp News, une revue philatélique, l’a révélée en avril 2011. Selon le New York Times, un porte-parole de la poste a ensuite reconnu la méprise en ajoutant que le timbre a connu un tel succès auprès du public que l’agence « aurait choisi cette photo quand même » pour créer un timbre qui diffère des précédents qui portaient l’image de la statue du port de New York.

Effectivement, comme le précisent les avocats de Robert Davidson, la réplique se distingue par « une silhouette plus douce, plus féminine et plus réaliste » et que le public juge « plus sexy » que la statue originelle.

Tout en sachant dès 2011 que cette sculpture récente, faite de plâtre et plus petite que celle de Bartholdi, n’était pas dans le domaine public, la poste a continué à émettre le timbre. Les avocats de Robert Davidson n’ont pas précisé les dommages et intérêts demandés. Mais en septembre, un juge a accordé des dommages et intérêts de 685 000 dollars au sculpteur du mémorial de la guerre Coréenne après l’usage d’une image de son œuvre par la poste pour un timbre sans son autorisation.

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque