Mercredi 13 novembre 2019

La litote politique

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 12 mai 2006 - 156 mots

CLERMONT-FERRAND - « Les images de notre culture sont des photogrammes chargés de mouvement qui proviennent d’un film qui nous manque. »

Partant de cette citation du philosophe Giorgio Agamben, La Tôlerie, à Clermont-Ferrand, tente de reconstituer ce « film qui nous manque », ou, en d’autres termes, cette réalité qui nous échappe, grâce aux regards croisés de Renaud Auguste-Dormeuil, Joana Hadjithomas, Khalil Joreige et Walid Raad. Venant d’horizons différents, mais issus d’une même génération, les quatre artistes pratiquent l’art de la litote – dire le moins pour exprimer le plus – et rendent compte de l’actualité politique. Loin d’exploiter la fibre émotionnelle, leurs œuvres s’immiscent dans les interstices du documentaire, de l’archive historique et du témoignage photographique. Un réalisme syncopé d’où transparaît une réalité qui reste à interpréter.

« Ah, les belles images !.. », La Tôlerie, 10, rue de Bien-Assis, 63000 Clermont-Ferrand, tél. 04 73 42 63 63. Du 17 mai au 13 juillet.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°237 du 12 mai 2006, avec le titre suivant : La litote politique

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque