Carte blanche à...

Jan Voss

Bon pied – bon œil, janvier 2004, mine de plomb, crayon de couleurs et aquarelle

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 1 mars 2004

Éloge du paradoxe. Ces trois mots suffisent à caractériser tout l’art de Jan Voss. Entre ordre et chaos, entre figuration et abstraction, entre réalité et fiction, celui-ci se développe sans vergogne en jouant tour à tour de la surface comme du volume et du trait comme de la matière. Féroce partisan d’un « art du déplacement », comme l’a noté le philosophe Yves Michaud, rien n’intéresse plus l’artiste que tout ce qui est imprévu, capricieux ou accidentel. S’il travaille sans aucun préalable – ce qui ne signifie nullement sans motivation – et s’il se laisse volontiers entraîner par la ligne et le jeu de formes qu’elle détermine, c’est pour mieux être libre de ses mouvements, et plus particulièrement de ceux de sa pensée. Vagabonde, celle-ci réfute toute idée de destination tant elle est portée par les notions de parcours, de traversée, voire d’errance. On comprend pourquoi Jan Voss aime à se laisser envahir tant par les signes (qu’ils fassent ou non directement sens) que par les taches de couleur (qu’elles expriment plus ou moins un sentiment). Ce sont là des balises, comme les rudiments d’un langage, et l’artiste en use pour marquer son territoire. Tout est chez lui de l’ordre d’une inscription, d’une manière de faire trace. Jan Voss va ainsi dans le monde et le monde va avec lui, Bon pied – bon œil, comme l’énonce le titre de cette carte blanche, parce que le regard qu’il y porte demeure celui du premier jour. Quand il est encore à même de se laisser surprendre, de se laisser éblouir, de se laisser émerveiller. À première vue, l’art de Jan Voss semble relever d’une vision élémentaire. C’est vrai. Mais la première vue avoue un manque essentiel, celui de ne pas se donner, de ne pas prendre son temps. Le regard vagabond, lui, en réclame. Jan Voss le lui donne.

Jan Voss est représenté par la galerie Lelong à Paris, 13 rue de Téhéran, VIIIe, tél. 01 45 63 13 19.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°556 du 1 mars 2004, avec le titre suivant : Jan Voss

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque