Lundi 10 décembre 2018

…Et la rivière de Sandison

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 30 mars 2010 - 165 mots

PARIS - Charles Sandison inscrit The River dans le contexte du Musée du quai Branly, à Paris, qui lui a commandé cette installation : le contexte architectural, puisque les flux de mots projetés suivent la rampe qui traverse le musée sur 180 mètres de long ; et le contexte des collections, car les mots ainsi mis en libre mouvement comme le sang dans une artère sont les noms propres des 16 597 lieux de peuples et de lieux mentionnés dans les collections.

La complexité technologique (35 vidéo-projecteurs pilotés par un système informatique) s’efface devant le pouvoir évocateur des mots. L’installation permanente, soutenue par Pernod Ricard Mécénat, donne l’occasion à Sandison, après le Musée d’Orsay et la façade du Grand Palais en décembre 2008 ou la récente exposition chez Yvon Lambert, de nouveaux développements dans son « écriture ». Tandis que le Quai Branly prolonge son engagement vis-à-vis de l’art contemporain.

Musée du quai Branly, 37, quai Branly, 75007 Paris, tél. 01 56 61 70 00.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°322 du 2 avril 2010, avec le titre suivant : …Et la rivière de Sandison

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque