Mercredi 13 novembre 2019

Égéries des rythmes

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 17 mars 2006 - 115 mots

LYON - Le Musée d’art contemporain de Lyon joue la concordance des temps et lance une première rétrospective de la chorégraphe américaine Anna Halprin, tout juste 85 ans, aux côtés d’un workshop composé avec la génération punk-rock des années 1980. Ce dernier programme se veut explosif : la bande-son de Susan Stenger s’étire sur pas moins de quatre-vingt-seize jours. Elle perturbe l’espace où le film de Kristian Levring se voit découpé en petits morceaux… Les peintures de John Armelder et Steven Parrino achèvent de donner du rythme à cette « unité fragmentaire ».

« Rétrospective Anna Halprin : À l’origine de la performance », et « Soundtrack for an Exhibition », Musée d’art contemporain, Cité internationale, 81, quai Charles-de-Gaulle, 69006 Lyon, tél. 04 72 69 17 17. Jusqu’au 14 mai.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°233 du 17 mars 2006, avec le titre suivant : Égéries des rythmes

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque