Dimanche 26 janvier 2020

Économie réelle

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 6 janvier 2011 - 159 mots

BRÉTIGNY-SUR-ORGE - Au CAC Brétigny (Essonne), l’artiste thaïlandais Pratchaya Phinthong poursuit ses réflexions sur les valeurs économiques et les fonctions sociales.

Son projet « Donne plus que tu prends » prend pied dans une réalité vécue par des paysans thaïlandais qui se rendent l’été en Suède pour participer à la cueillette de baies sauvages, mais n’y récoltent qu’un très maigre salaire. Parti travailler à leurs côtés pendant un mois et demi, l’artiste a quantifié le poids de sa récolte avant de demander au directeur du centre d’art de recueillir un poids équivalent d’objets inutiles et oubliés afin de les empiler dans les salles d’exposition. Six cents kilos d’objets délaissés sont ainsi exposés, dans une dialectique entre le caractère fonctionnel du travail individuel engouffré dans le tourbillon du profit, et l’aliénation de l’utilisation sous la forme d’un cimetière d’objets ayant perdu leur fonction.

CAC Brétigny,

Espace Jules-Verne, rue Henri-Douard, 91220 Brétigny-sur-Orge, tél. 01 60 85 20 76. Jusqu’au 19 février

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°338 du 7 janvier 2011, avec le titre suivant : Économie réelle

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque