Vendredi 6 décembre 2019

Du nouveau rue Louise-Weiss

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 19 mars 2004 - 145 mots

PARIS - La rue Louise-Weiss n’accueille pas de nouveaux venus, mais, après la fermeture de la galerie Jennifer Flay, une redistribution des espaces s’opère.

Ainsi, la galerie Air de Paris bénéficie désormais d’une extension (Air 2 Paris) où, parallèlement à son exposition de groupe actuelle (Philippe Parreno, François Curlet, Carsten Höller, Pierre Joseph, Bruno Serralongue), elle présente une sculpture-vêtement de Lara Schnitger (Beijing Bitch) et une proposition d’Éric Troncy. Le critique orchestre un face-à-face entre une œuvre de Claude Lévêque et une photographie de Lauris Paulus. Autre agrandissement, celui de la galerie Praz-Delavallade, qui en profite pour proposer un accrochage important d’œuvres de Roman Opalka. Entre les deux galeries, un espace de transition, intitulé « Random Gallery », destiné à passer d’artistes en artistes, chaque participant choisissant son successeur. Premier dans la liste, Ben Kinmont.

Galeries rue Louise-Weiss et alentour, Paris 13e, jusqu’au 17 avril.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°189 du 19 mars 2004, avec le titre suivant : Du nouveau rue Louise-Weiss

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque