Samedi 24 février 2018

Du neuf chez Bourdelle

PARIS - Redécouvrir sous un autre jour un endroit connu… C’est ce que propose le Musée Bourdelle, à Paris, qui, sous le joli intitulé « En mai, fais ce qu’il te plaît ! » accueille des œuvres de belles factures d’onze artistes contemporains.

Répartis dans tous les espaces du musée, ces travaux, pour la plupart réalisés pour l’occasion, dialoguent avec les espaces et les œuvres du maître. Élisabeth Ballet s’empare de la terrasse avec des tubes d’aluminium colorés dont les ondulations sont inspirées des bas-reliefs du théâtre des Champs-Élysées.

Facétieux, Hans-Peter Feldmann installe sa kitschissime copie du David de Michel-Ange dans l’atelier. Kess Visser profite de l’architecture de l’extension signée Portzamparc pour jouer avec des monochromes sculpturaux. Très en forme, Claude Lévêque invite à visiter les sous-sols, abritant les moules, dans une atmosphère troublante rythmée par des sons inquiétants et des pointes de lumière savamment distillées.

« En mai, fais ce qu’il te plaît ! », Musée Bourdelle, 18, rue Antoine-Bourdelle, 75014 Paris, tél. 01 49 54 73 73. Jusqu’au 19 septembre

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°325 du 14 mai 2010, avec le titre suivant : Du neuf chez Bourdelle

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque