Vendredi 20 septembre 2019

Danger sismique

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 16 septembre 2010 - 115 mots

LONDRES - Une longue faille, qui se fait de plus en plus profonde à mesure que le visiteur avance, traverse le sol de la Tate Modern à Londres, divisant l’espace du Turbine Hall en deux.

La dernière œuvre in situ de Doris Salcedo, Shibboleth, est « un espace négatif qui évoque le trou de l’Histoire, marque la différence sans fond qui sépare les blancs des non-blancs », selon les propres termes de cette artiste colombienne née en 1958. Cette fêlure de 167 mètres creusée à même le béton illustre plus vraisemblablement la problématique de l’exclusion en général. Un geste artistique qui s’offre dans toute sa violence ordinaire.

Tate Modern, Bankside, Londres, www.tate.org.uk. Jusqu’au 24 mars.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°271 du 14 décembre 2007, avec le titre suivant : Danger sismique

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque