Dimanche 25 juillet 2021

Photographie

Cyrus Cornut

Par Christine Coste · L'ŒIL

Le 26 mai 2021 - 549 mots

La photographie ne s’est pas imposée immédiatement dans le parcours de Cyrus Cornut. Il y a eu d’abord six années passées à l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville entrecoupées d’études de biologie – « par intérêt pour les forêts tropicales », dit-il.

C’est un séjour de trois mois en Chine, en 2005, programmé juste avant de passer son diplôme d’architecte, qui a provoqué le changement de cap radical. « Je voulais faire une pause. J’aimais voyager, en particulier en Asie. Le hasard a voulu que j’habite à Pékin chez une photographe française et que je rencontre Patrick Swirc, Stéphane Lavoué, Bertrand Meunier et nombre de photographes chinois. »

L’homme dans la ville

À son retour à Paris, il se donne un an pour « expérimenter son univers ». Visa pour l’Image à Perpignan et les Rencontres d’Arles, qu’il ne connaissait pas, constituent pour lui une bonne introduction. Il a 27 ans. Quelque temps plus tard, une première exposition de ses photographies réalisées en Chine le conforte dans son choix. À juste titre puisque, seize ans plus tard, le prix HSBC vient de récompenser son travail à la chambre sur Chongqing, surnommée en Chine la « ville montagne », en raison de la nature qui l’environne. De cette ville en bordure du Yangzi Jiang et de la rivière Jialing, devenue une mégapole de 30 millions d’habitants, Cyrus Cornut a retenu l’urbanité hors d’échelle. Ainsi, quand l’humain apparaît dans une image, sa fine silhouette paraît dérisoire face au gigantisme de la cité. Mélange de l’humidité naturelle et de la pollution qui enveloppe la ville trois cents jours par an, la brume tamise les couleurs et donne aux paysages urbains une dimension onirique ou d’univers fantastiques.

Prix HSBC

Cet intérêt pour la Chine, Cyrus Cornut l’explique justement à travers ces villes qui se sont développées très vite ou qui émergent au milieu de nulle part dans des dimensions inimaginables en Europe. Cet attrait pour l’urbanité extrême et le logement de masse se retrouve dans le travail que le photographe mène en France, notamment sur le Grand Paris. Il le reconnaît, ses études d’architecture ont engendré un regard particulier. Elles lui ont appris à comprendre la fabrication des villes. Les voyages entrepris en leur centre ou en périphérie lui ont permis de se familiariser avec elles. Lui qui ne rêvait que de forêts tropicales ou de campagne s’est laissé gagner par la part d’inconnu qu’elles recèlent.

Le voyage proche ou lointain est chez lui la raison d’être photographe. Le travail à la chambre est à cet égard un plaisir inégalé dans ce qu’il nécessite en repérages, de marches avant de trouver l’image que l’on est certain de faire compte tenu du nombre de prises de vue limitées qu’impose ce type d’appareil. Le nord de la Norvège a été dernièrement son dernier terrain d’investigation. Mais quand il le pourra, il retournera en Chine. C’est certain. En attendant, le prix HSCB lui permet de présenter ce travail original sur Chongqing et d’éditer son premier ouvrage aux éditions EXB.

 

1977
Naissance à Paris
2006
Expose « Chine, les villes sont comme des océans » aux Rencontres d’Arles
2007-2017
Membre de l’agence coopérative Picturetank
2010
Participe à l’exposition « France 14 » présentée à la BnF et aux Rencontres d’Arles
2019
Expose les séries Chongqing etVoyage en périphérie au Festival du regard (Cergy-Pontoise)
2021
Lauréat du prix HSBC
Expositions des deux lauréats du prix HSBC 2021, Cyrus Cornut et Aassmaa Akhannouch : du 25 mai au 26 juin à la Galerie Esther Woerdehoff, 36, rue Falguière, Paris-15e, www.ewgalerie.com ; du 4 juillet au 29 août, Le Capitole, 14, rue Laurent-Bonnement, Arles (13) ; du 24 septembre au 14 novembre, Cité musicale-Metz/Galerie d’exposition de l’Arsenal, 3, avenue Ney, Metz (57), www.citemusicale-metz.fr

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°744 du 1 juin 2021, avec le titre suivant : Cyrus Cornut

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque