Samedi 29 février 2020

Architecture

Campagne de Russie

Denis Valode et Jean Pistre

Par Gilles de Bure · Le Journal des Arts

Le 28 février 2011 - 569 mots

La récente exposition « Tours » que leur a consacré, au mois de février, la Galerie d’Architecture à Paris, quoique exclusivement consacrée à leurs projets de tours (T1 et Generali à La Défense, Incity à Lyon, Jiuxianqiao à Pékin, Iset à Ekaterinbourg en Russie…), a donné la mesure du volume de projets brassés par les architectes Denis Valode et Jean Pistre.

Fondée en 1980, l’agence Valode et Pistre est, à juste titre, considérée comme la meilleure agence française en matière d’architecture « corporate ». La nature des lieux qu’ils ont réalisés, notamment pour Air France, Generali, L’Oréal, Renault ou Shell, en témoigne abondamment. Terminée à Paris, leur exposition entame son itinérance qui la verra se poser à Lille et à Bordeaux. À Lille tout d’abord puisqu’ils y réalisent actuellement le grand stade de 50 000 places, le premier du genre en France équipé d’un toit mobile lui permettant d’être successivement à ciel ouvert ou couvert. Un grand stade qui sera tout autant lieu d’exploits sportifs et salle de spectacles, et dont l’inauguration est prévue à l’horizon 2013. Avec des antennes à Madrid, Varsovie, Moscou, Ekaterinbourg, Pékin et Shanghaï, l’agence affirme et développe sa vocation internationale. Et c’est la Russie qui les mobilise particulièrement en ce moment. Leur campagne a démarré en 2008 à Ekaterinbourg, avec l’édification de l’hôtel Hyatt, un bâtiment de 300 chambres situé en plein cœur de la ville et dont la façade convexe, entièrement vitrée, s’affirme comme un hommage à la sculpture sur glace, art très pratiqué dans la capitale de l’Oural (quatrième ville de Russie, posée sur le versant asiatique de l’Oural, à 1 417 km de Moscou et étape essentielle sur le parcours du Transsibérien) au climat plus que rigoureux. Mais c’est moins pour son climat qu’Ekaterinbourg est universellement connue. C’est en effet là que, le 17 juillet 1918, furent exécutés les membres de la famille Romanov (sauf, peut-être, le mystère demeurant entier, la grande-duchesse Anastasia, la plus jeune fille du tsar Nicolas II). 

Conseil des chefs
Un deuxième projet « Valode et Pistre » est actuellement en cours à Ekaterinbourg. Celui d’une tour d’appartements de luxe, haute de 200 mètres, forte de 38 000 mètres carrés, qui sera livrée en 2013. Située sur les bords de la rivière Iset, la tour, qui lui doit son nom, de forme circulaire, alterne en façade le verre et le métal. Métal de couleur cuivrée aux reflets changeants, qui fait référence aux mines de cuivre à l’origine du développement de la ville. Son sommet hélicoïdal, hommage au célèbre monument constructiviste de Vladimir Tatlin, est aménagé en jardins d’hiver suspendus dans les airs.

Mais c’est Moscou et plus particulièrement Skolkovo, situé à quelques kilomètres au sud-ouest de la capitale, qui active actuellement l’imagination des architectes. Là-bas se met en place, sous la direction de Viktor Vekselberg, une sorte de Silicon Valley russe. Un vaste territoire dont les 2 500 000 mètres carrés prévus pour 2013 seront consacrés à la recherche scientifique (médicale, électronique, nucléaire, spatiale, biologique…). Afin de parfaitement réussir ce projet aussi bien sur le plan architectural et urbanistique qu’énergétique et environnemental, un conseil a été mis en place, qui réunit huit architectes internationaux : les Russes Yuri Gregorian et Alexander Kudryavtsev, la Japonaise Kazuyo Sejima, le Britannique David Chipperfield, l’Italien Stefano Boeri, le Suisse Pierre de Meuron et le Français Jean Pistre qui préside le conseil. Une campagne de Russie qui s’annonce, celle-là, couronnée de succès. 

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°342 du 4 mars 2011, avec le titre suivant : Campagne de Russie

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque